Logo Gas Sicuro

  • Vigili del Fuoco
  • Gruppo Iren

Voici 10 bons conseils

  1. Pas de bricolage:
    Le “bricolage” sur l’installation de gaz combustible est interdit. Toutes les opérations d’entretien, ordinaire et extraordinaire, doivent être réalisées par des techniciens compétents et agréés, aux sens de la Loi n° 37 de 2008. Souvenez-vous qu’une installation incorrecte ou réalisée avec des matériaux non conformes pourrait provoquer des situations de danger potentiel, pour vous comme pour les autres! Même longtemps plus tard! Outre les indications prévues par la réglementation en vigueur, respectez toujours les indications du fabricant que vous pourrez trouver dans le livret d’utilisation et d’entretien de l’appareil. Ne risquez pas de mettre les appareils à gaz “hors jeu”, respectez toujours les règles.
  2. N’achetez que des appareils portant la marque “CE”
    Lorsque vous achetez des appareils à gaz, assurez-vous qu’ils portent bien la marque “CE”. Cette marque, rendue obligatoire par la loi, représente une garantie concrète de sécurité pour les consommateurs. Le symbole graphique correct est illustré ci-contre, deux cercles placés côte à côte.
  3. Ne laissez pas d’objets inflammables près des feux de la gazinière:
    Ce conseil n’est banal qu’en apparence : vous devez savoir qu’un grand nombre d’accidents domestiques sont provoqués par de petits incidents causés par la surchauffe d’objets exposés à la chaleur irradiée par les feux de la gazinière. Par exemple, un flacon d’alcool éthylique dénaturé ou un simple atomiseur, laissés à proximité du plan de cuisson ou d’un autre appareil à gaz, pourraient exploser lorsque la température atteint environ 80°C.
  4. Souvenez-vous de fermer le robinet de gaz
    C’est une bonne habitude de fermer le robinet du compteur ou le robinet du circuit d’alimentation en gaz de l’habitation lorsque l’on n’utilise pas les appareils à gaz. Cette opération doit être effectuée en cas d’absence à la maison, même de brève durée.
  5. Achetez des plans de cuisson équipés de dispositifs de sécurité: 
    Nous considérons la présence des dispositifs de sécurité sur le plan de cuisson comme un élément incontournable et déterminant aux fins de la sécurité domestique. Ces dispositifs, grâce à un capteur situé sur le brûleur, ont pour fonction de bloquer immédiatement l’émission de gaz si la flamme s’éteint accidentellement.
  6. Attention aux liquides en ébullition
    sur le feu lorsque vous devez quitter la pièce: en effet, les liquides peuvent déborder et éteindre la flamme. Le gaz, qui continue à sortir, peut alors provoquer de graves inconvénients, qu’il est toutefois possible d’éviter en adoptant des plans de cuisson équipés d’un dispositif de sécurité. En outre, utilisez de préférence les feux arrière du plan de cuisson; la curiosité des enfants et les mouvements hésitants des personnes âgées pourraient être à l’origine d’accidents susceptibles de provoquer de graves blessures. Vous n’avez ni enfants ni personnes âgées à la maison? Prenez quand même une bonne habitude, elle vous sera utile dans le futur!
  7. Tuyau de raccordement: en règle
    Il est important de savoir que, tandis que les cuisinières encastrables sont raccordées au circuit d’alimentation en gaz à l’aide d’un tube rigide en cuivre ou d’un tuyau flexible en acier, les cuisinières non encastrables peuvent aussi être raccordées à l’aide d’un tuyau flexible en caoutchouc. Ce dernier est un élément très important pour la sécurité de l’installation de gaz combustible : sa longueur ne doit pas dépasser 1,5 m et il doit être fixé à l’aide de colliers de serrage qui ont pour fonction d’empêcher qu’il puisse se débrancher accidentellement. Le tuyau en caoutchouc est plus facilement sujet à des lésions (brûlures, coupures, fissures), il est donc fondamental de contrôler périodiquement son intégrité et de le remplacer, même s’il est encore intact, au moins tous les 5 ans, et en tout cas avant la date d’échéance qui y est indiquée.
  8. Ventilation: le renouvellement d’air
    Les appareils de cuisson et les appareils destinés à la production d’eau chaude (chauffe-eau) ou au chauffage des locaux (chaudières ou poêles) qui utilisent l’air ambiant, définis appareils de type A et B, requièrent toujours la présence d’une ouverture de ventilation afin de garantir l’apport continu de l’air nécessaire à la combustion dans le local dans lequel ils sont installés. S’il n’en était pas ainsi, l’oxygène présent dans le local se consumerait lentement, mettant ainsi en péril la vie des personnes et des animaux. En outre, la combustion du gaz serait incomplète et produirait un oxyde très dangereux, le monoxyde de carbone. Nous pourrions définir cette ouverture permanente une entrée de sécurité!
  9. Si vous sentez une odeur de gaz: 
    que faire? Vous ne le savez peut-être pas, mais à l’origine, le gaz naturel extrait du sous-sol est pratiquement inodore. La loi impose à toutes les sociétés de distribution d’ajouter au gaz fourni une certaine quantité d’une substance chimique dite “odorisante” qui lui donne cette odeur désagréable que notre cerveau identifie immédiatement comme l’odeur caractéristique du gaz combustible. La substance odorisante doit être constamment ajoutée au gaz, de façon à ce que toute personne possédant un odorat moyen puisse détecter aisément sa présence, sans équivoque, dans des concentrations très au-dessous du seuil de danger. Nous rappelons que pour le gaz naturel, le seuil de danger est d’environ 4% de gaz mélangé à l’air. Au-dessus de cette valeur, en présence d’une flamme ou d’une étincelle, le mélange peut s’enflammer, tandis qu’au-dessous de cette valeur, il ne peut s’enflammer en raison d’un défaut de combustible. Si vous sentez une odeur de gaz, appelez tout de suite le service d’Intervention d’Urgence de la société de distribution (Genova Reti Gas 800 010 020) ou les Sapeurs Pompiers (115).
  10. Les fumées toujours à l’extérieur
    L’installation de gaz du client final comprend également les conduits d’évacuation de la fumée et les cheminées servant à l’évacuation des produits de la combustion; par conséquent, il est nécessaire d’accorder autant d’attention à cette partie importante de l’installation que l’on a parfois tendance à négliger, malheureusement. Il est nécessaire d’effectuer des contrôles périodiques afin de s’assurer que ces conduits sont dans de bonnes conditions générales, qu’ils ont été installés correctement, qu’ils sont dimensionnés de façon adéquate et conformes aux réglementations techniques de référence. Il faut en outre s’assurer périodiquement qu’ils ne sont pas bouchés ou encrassés, et, le cas échéant, faire intervenir un technicien compétent et agréé. La grande majorité des accidents dus au gaz, enregistrés chaque année en Italie, sont provoqués par des mauvais fonctionnements au niveau de cette partie de l’installation; les conduits d’évacuation des fumées des appareils alimentés au gaz ont eux aussi besoin, de temps en temps, du ramoneur!

Consigli Gas

- Lire le dépliant
- Télécharger le pdf